Lot 40

Lot 40

Critique du Lot No. 40
SINGLE COPPER POT STILL CANADIAN par
Version:
2012
Prix:
39.90$

La critique de:
Score Whisky+:
4
Écrit le 12 avril, 2013
Modifié le :29 juillet, 2013

Sommaire:

Pas grand chose fait défaut au Lot 40. C'est franc, fruité, épicé et terreux. Comme tous les ryes devraient être

Le Lot 40 tire son nom du numéro d’un lopin de terre autrefois occupé par un des ancêtres, Joshua Booth, du maître assembleur à la retraite Michael Booth. C’est ce dernier qui a créé ce whisky à la fin des années 1990 à partir d’une recette familiale, léguée depuis 7 générations. Finalement mis de l’avant par Hiram Walker afin de profiter du boom entourant certains single malts (pensez ). Lot 40 ainsi que les 2 autres membre de la Canadian Whisky Guild n’eurent pas le succès escompté.

Manque de pot? Marketing trop convenu? Manque de confiance dans le « pricing » et la mise en marché en général? Peu importe, ils ne firent pas long feu, et disparurent peu après le venus du siècle courant.

Par contre, il y un engouement majeur pour les whiskys canadiens depuis quelques temps. Si bien que Corby a décidé de remettre sur les rails au moins 2 (Lot 40 et Pike Creek) des trois membres du trio. Les 2 derniers maîtres assembleurs ont mis la main à la pâte pour recréer ce whisky qui avait presque disparu de la face de cette terre, sauf peut-être pour une boutique poussiéreuse de l’Alberta. Même qu Mike Booth lui a donné son aval!

Hiram Walker
By: Curtis PerryCC BY-NC-SA 2.0

Il est distillé à partir de seigle malté et non malté en alambic charentais de cuivre, Puis mis en fût de chêne blanc de premier choix. C’est, à ses dires, le chef-d’oeuvre de Mike Booth.

Je vous présente donc mes impressions du Lot 40, gagnant d’une médaille d’or lors des CANADIAN WHISKY AWARDS 2012, nommé Whisky Canadien de l’Année 2012 par le magazine Whisky Advocate et Canadian No Age Statement du World Whiskies Awards 2013. Vaut-il vraiment toutes ses accolades?

D’entrée de jeu. le Lot 40 est fruité et épicé. Il révèle au nez un boisé mielleux avec des notes terreuses et de la belle merise. Avec de l’, la complexité s’intensifie: de la pierre à feu, du caramel, de la cannelle, des agrumes, des fleurs blanches du verger, un peu de seigle amer et de la fleur d’orangers.

La bouche suit dans la même veine avec des merises joliment épicées. Puis viennent des notes amères d’agrumes toujours brillamment fruité avec des épices éclatantes. Encore une fois, l’eau le change, et y apporte plus de butterscotch, de jus de poire, des fleurs blanches, de la verte, de la macintosh, du poivre, du camphre, des biscuits au gingembre. mioum.

La finale est looooooongue avec des agrumes, du clou de girofle, de la cannelle. La merise est encore là, se liant avec des notes mentholées pour me faire penser à des pastilles pour la toux. L,eau fait ressortir le poivre, le gingembre, de la vanille, de la pelure d’orange et du jus de pickle.

Pas grand chose fait défaut au Lot 40. C’est franc, fruité, épicé et terreux. Comme tous les ryes devraient être. À mi-chemin entre le Wiser’s small batch et le Whisthlepig, c’est un des grands canadian.

Merci à Johanne McInnis pour l’échantillon. Pour lire la critique de Davin à propos du Lot 40 original, cliquez sur la photo ci-après. Son livre sur les whiskys canadiens vient de gagner l’or à l’IACP. Bravo et merci.

Lot 40
Photo canadianwhisky.org
Pas grand chose fait défaut au Lot 40. C'est franc, fruité, épicé et terreux. Comme tous les ryes devraient être

2 réflexions sur “ Lot 40 ”

Laisser un commentaire